Controversy as a DNA

by Saboon Fnord

This blog post was supposed to be called Klay BBJ the prodigy, but it’s bigger than Klay BBJ and bigger than any single person. For that we should stand by the ones who stands against repression and support them.

Tunisia, a former Ben Ali dictatorship, is still under the grip of a resilient police system who is so powerful that politicians can’t oppose it. A state in the state.

In Tunisia Police is explicitly and directly censoring Klay BBJ particularly because he criticizes the practices and the burden that Police has become to the Tunisian people.

Klay BBJ is one of the very few powerful artists who stands against what he thinks is going wrong with his country, and spreads very effectively positive, productive and good ideas to the youth, his audience.

Tell Klay BBJ he is not alone. We stand by him, and we will stand against the people who do not allow him to show up and rap the shit out of them.

I have been watching some videos, and I am shocked by the liberties that Police in Tunisia is giving itself. Police has become this guardian of repressive values, and these values would stop anyone from basic freedoms. They will bully anyone who criticizes them.

Tunisian Police is boycotting the concerts where Klay BBJ is programmed, and through these practices racketing the shows producers, implicitly threatening them, which led to a massive censorship of the artist by these latter cowards.

The slogan of these cowards:” THE ONE WHO IS SCARED IS SAFE” or in other words (phonetic Tunisian) “Elli 5af Njé”.

They forgot that now Tunisians have internet, and they will use it again as a weapon against tyrannic practices.

We must be aware of the fact that this is very dangerous and threatening the whole integrity and safety of the country.

Klay BBJ being censored is bigger than the artist himself and bigger than us individually. He is the one who throws himself in the pit for us, and burns its flesh like Bouazizi did to his body.

For that Klay BBJ will talked about in history classes rather than being played on radio stations. A historical role, against an ephemeral success, he already has chosen his path, and he is right. We love him for that.

If Klay BBJ is stopped and impeached of doing what he is doing and what he is good at, we must see it as a big middle finger to the whole generation of young Tunisians who strive to create.

If you send a message to your people telling them that if you are successful at something, but we don’t like you, we will use our power unlawfully to beat you and hurt you physically, but also morally.

Police in Tunisia is a mafia-like organization serving its own interest despite the well-being of the people they are supposed to SERVE. They can do this, because they are covered by a political elite who is corrupted to the spine, and who has interest in keeping the repressive police apparatus on their side.

If youngsters in Tunisia have to fight the state to express themselves, they will. If politicians, businessmen and Police will stop us, we will crush them and use the tools to uncover them.

Klay BBJ is a rap prodigy who should not be stopped in his way of creativity. He is a voice and text heard and understood from Morocco to Irak and beyond, and if he is threatened we stand by him because he represents us.

We support the ones who have a message to share, even if we don’t like the message. The phenomenal talent of such a person must be protected and pushed upwards. not censored.

</rant>

Version francaise:

Cette publication était censée s’appeler Klay BBJ le prodige, mais c’est plus grand que Klay BBJ et plus grand que n’importe lequel d’entre nous individuellement. Pour cela, nous devrions respecter ceux qui défendent la répression et il faut qu’on les soutienne.

La Tunisie, une ancienne dictature de Ben Ali, mais reste encore sous l’emprise d’un système policier résistant, qui est si puissant que la classe politique ne peut/veut opposer.

Un état dans l’état.

En Tunisie, la police censure explicitement et directement Klay BBJ, en particulier parce qu’il critique les pratiques et le fardeau que la police est devenue pour le peuple tunisien.

Klay BBJ est l’artiste le plus talentueux et puissant de sa génération parce qu’il s’oppose à à la visible malgérance et tyrannie des classes au pouvoir, et pointe du doigt ce qui ne va pas dans son pays. Il a le don de diffuser très efficacement des idées positives, productives et bonnes pour les jeunes, son public.

Dites à Klay BBJ qu’il n’est pas seul. Nous restons à ses cotés pour ce combat, et nous nous opposerons aux personnes qui ne lui permettent pas rapper leur race.

J’ai regardé ces vidéos, et je suis choqué par les libertés que la police se donne. La police est devenue ce gardien des valeurs répressives, et ces valeurs empêcheraient toute personne de profiter de ses libertés fondamentales. Les policiers agresseront tous ceux qui critiquent ouvertement leurs pratiques illégales et mafieuses.

La police tunisienne boycotte les concerts où Klay BBJ est programmé, et ce faisant envoie une message aux producteurs de spectacles. Les policiers menacent implicitement ces derniers ce qui a conduit à une censure massive de l’artiste. Ces producteurs sont d’une lacheté démesurable

Le slogan de ces lâches: “CALUI QUI A PEUR EST Sauf” ou en d’autres termes (Tunisien phonétique) “Elli 5af Njé”.

Ils ont oublié que les Tunisiens ont Internet, et ils l’utiliseront à nouveau comme une arme contre les pratiques tyranniques.

Nous devons être conscients du fait que c’est ENCORE très dangereux et ce fardeau menace l’intégrité et la sécurité de tout pays. Nous devons nous débarrasser des oppresseurs, ces parasites au sein de notre société.

La censure de Klay BBJ est plus grande que l’artiste lui-même, et est plus grande que nous individuellement.

C’est lui qui se jette dans la fosse pour nous, et brûle sa chair comme Bouazizi l’a fait dans son corps. Pour cela, Klay BBJ sera évoqué dans les cours d’histoire plutôt que d’être joué dans les stations de radio. Un rôle historique, contre un succès éphémère, il a déjà choisi son camp, et il a raison. Nous l’aimons pour cela.

Si Klay BBJ est arrêté et empêché de faire ce qu’il sait faire, si on lui bloque la route dans ce qu’il excelle, nous devons considérer cela comme un gros doigt d’honneur pour toute la génération de jeunes Tunisiens.

Si vous envoyez un message à votre jeunesse en leur disant que si vous réussissez quelque chose qui nous deplait nous utiliserons notre pouvoir, de manière illégale, pour vous battre et vous blesser physiquement, mais aussi moralement, La menace sera ressentie par toute une population. Nous y répondrons.

La police en Tunisie est une organisation mafieuse qui sert son intérêt malgré le bien-être des personnes qu’elles est censée SERVIR.

Ils peuvent le faire, parce qu’ils sont couverts par une élite politique qui est corrompue jusqu’à l’épine, et qui a intérêt à garder l’appareil répressif policier de son côté.

Si les jeunes en Tunisie doivent se battre pour s’exprimer, ils le feront. Si les politiciens, les hommes d’affaires et la police essaient de nous arrêter, nous les écraserons et utiliserons les outils adéquats pour les combattre.

Klay BBJ est un prodige de rap qui ne devrait pas empêché de créer. Il est une voix entendue du Maroc à l’Irak et au-delà, et s’il est menacé, nous le soutenons parce qu’il nous représente.

Nous soutenons ceux qui ont un message à partager, même si nous n’aimons pas le message. Le talent phénoménal d’une telle personne doit être protégé et poussé vers le haut. Pas censuré.

</ Rant>

 

 

Advertisements